Combattre la rumeur ...

Comme dirigeant ou manager, vous pourriez être confronté à ‘la rumeur’, ce mal insidieux surgissant souvent de nulle part qui ronge les entreprises.

La rumeur, cette inconnue

La rumeur est un phénomène difficile à anticiper, à combattre et surtout à vaincre.
De plus les erreurs de communication pour la combattre peuvent coûter très cher bien qu'il n’existe pas de règles de conduite ou de raisonnements ‘sur étagère’ pour combattre une rumeur.
Chaque cas de rumeur à traiter est spécifique et l’attitude à tenir peut aller d’un total silence absolu au démenti le plus vigoureux.

Quelles entreprises sont le plus exposées à la rumeur ?

Les entreprises les plus touchées par les rumeurs sont celles dont la notoriété est importante, celles qui rencontrent le succès, celles qui se murent dans le secret, celles qui ont des activités sensibles et/ou à risques ou, enfin, celles qui rencontrent des difficultés.

Internet, un bon vecteur de propagation de la rumeur !

Il n'est jamais facile de contrôler les informations qui circulent sur l’entreprise, sur ses produits ou ses hommes.
De plus, avec internet, les rumeurs sont très souvent anonymes et elles se propagent très rapidement, or tout manque de réactivité peut s'avérer fortement préjudiciable.
C’est pour cela qu’un travail de veille sur internet est nécessaire, voire indispensable.

Mettre en place une veille

Le travail de veille peut commencer simplement par des recherches accompagnées de la mise en place d’alertes sur des mots et des noms clés spécifiques à l'entreprise, ses produits et ses dirigeants et managers. Bien sûr, d’autres moyens peuvent être envisagés pour surveiller globalement une e-réputation.

Choisir son porte-parole

Les réactions à chaud prêtent souvent à interprétation et peuvent aller jusqu’à l’amplifier.
Face à une rumeur, quelle qu’en soit la nature, si l’entreprise décide de communiquer elle doit le faire dès que possible d’une seule et unique voix, si possible du plus haut niveau hiérarchique.
Ce faisant l’entreprise donne un signal fort conférant ainsi un maximum d'autorité à son message.

Que faire si la rumeur est crédible ?

Si la rumeur est totalement ou partiellement plausible, il vous faut réagir afin d’empêcher qu’elle ne se propage.
Attention toutefois, la défense doit être crédible et correctement argumentée tout en réfutant concrètement les arguments sources de la rumeur.
En pointant ainsi du doigt les informations erronées, on affaiblit la force de la rumeur et donc sa diffusion.
En tout état de cause, il est nécessaire de proposer des actions concrètes pour corriger les erreurs ou les défauts à l'origine de la rumeur.

Comment réagir si la rumeur n'est pas crédible ?

Si la rumeur apparait fantaisiste il vaut mieux, à priori, rester silencieux pour éviter qu'elle se propage.
En effet, généralement il y a moins de personnes au courant de cette rumeur que de personnes qui vont entendre votre communication.

Trouver le bon contrepoison

Dure à identifier, difficile à traiter, la rumeur est un poison pour l’entreprise qu’il faut autant que possible anticiper grâce à une veille adaptée.
Toutefois, en cas d’attaque, il faut l’aborder avec à la fois prudence, stratégie, rigueur et autorité, pour ce faire il ne faut pas hésiter à se faire assister par des équipes qui, comme GD2C, pourront prendre tout le recul nécessaire pour étudier et trouver les solutions afin de limiter et minimiser les conséquences de la rumeur.


A votre service

Avant qu'il ne soit déjà trop tard, n'hésitez pas à nous contacter, nous pourrons faire avec vous, gratuitement, une évaluation de votre situation et des solutions et moyens à mettre éventuellement en place pour vous prémunir d'éventuelles attaques pouvant mettre en cause votre réputation.


Et pour en savoir plus ...