Taylor, Fayol et Gantt ou les bases de l’organisation du travail et du management

Présenté comme le siècle de la vapeur, du coton, du rail, du machinisme et du capitalisme, le XIXe siècle a été une formidable période d'expansion économique qui a fortement influencé les méthodes de management.
En effet le machinisme a réduit les savoir-faire, brisé les solidarités anciennes et imposé des rythmes nouveaux.

Organisation du travail et développement économique

Adepte de Taylor, au début du XXe siècle Henri Ford va instituer le travail à la chaîne et la standardisation des produits à la production de masse.
Gain de productivité et rétrocession d'une partie des gains aux ouvriers, cadence élevée en même temps que l’espoir d'accéder au rêve automobile en déclarant « le vrai prix n'est pas celui qui permettra l'écoulement des produits, le vrai salaire n'est pas la somme minimale pour laquelle un homme travaillera. Le vrai prix est le prix le plus bas auquel un article puisse être vendu régulièrement. Quant aux meilleurs salaires, c'est le plus élevé que l'employeur puisse payer régulièrement ».
C'est en partant de ce principe qu’Henri Ford put accorder à ses ouvriers la journée de huit heures tout en leur accordant des salaires bien supérieurs à ceux de l’époque.
C'est ici qu'intervient l'habilité du manager qu’était Henri Ford en mettant en œuvre une stratégie telle que ses propres ouvriers sont devenus ses meilleurs clients en même temps que les garants du développement de son entreprise.

Organisation du travail et intéressement

Disciple de Taylor, Gantt a cherché également à rendre le travail des ouvriers plus efficace.
Il développe alors certaines idées de Taylor en y adjoignant quelques-unes des siennes.
Gantt imagine ainsi une méthode de motivation qui offre aux ouvriers la possibilité d'obtenir une prime s'ils achèvent leur travail avant la fin du temps de travail impartie.
Il introduit également le versement d'une prime au contremaître en fonction des résultats des ouvriers qu’il dirige. Gantt a ainsi élargi le champ d'application du management scientifique en prenant en compte à la fois le travail du management et celui de l'ouvrier.

Organisation du travail et management

Henri Fayol et Max Weber ont, pour leur part, joué un rôle très important dans le développement de la théorie administrative générale (aujourd’hui, on dirait ‘management’).
Fayol propose de définir le management comme un ensemble universel de fonction que sont à prévoir, organiser, commander, coordonner et contrôler.
Contemporain de Taylor, mais contrairement à ce dernier, c’est en homme de terrain et en s'appuyant sur son expérience personnelle que Fayol traite l'activité de l'ensemble des managers.

Organisation du travail et organisation de l’entreprise

Max Weber était un sociologue allemand contemporain de Fayol. Il a développé une théorie des structures dirigeantes et il donne une description de l'activité organisationnelle fondée sur les relations d'autorité.
Il imagine un modèle théorique d’organisation baptisé ‘bureaucratie’. Le concept est caractérisé par la division du travail et la mise en place une hiérarchie clairement définie, de règles et de normes précises, ainsi que d'un mode de relation impersonnel.
Ce concept idéal d’organisation, pourtant largement dépassé, est encore adopté par nombre d’entreprises actuelles.

Des modèles toujours d'actualité

Développées il y a maintenant plus d’un siècle, les bases de l’organisation du travail et du management se sont révélées pertinentes et pérennes et c’est souvent en les spécialisant par professions, en les renommant ou créant des certifications que les générations successives se les sont réappropriées.


A votre service

N'hésitez pas à nous contacter, nous pourrons faire avec vous, gratuitement, une évaluation de votre situation et des solutions et moyens à mettre éventuellement en place pour vous accompagner dans votre quotidien de manager et l'organisation de votre environnement.


Et pour en savoir plus ...